1984

1984 La TrilogieRaconte Le P Riple De Gabriel Rivages, Protagoniste Aux Cent M Tiers Et Alter Ego De L Auteur, Lanc Sur Les Traces De Trois Figures Am Ricaines Du Vingti Me Si Cle Hongrie Hollywood Express Met En Sc Ne Johnny Weissmuller, Nageur Olympique Plusieurs Fois M Daill D Or Et Premier Tarzan Du Cin Ma Parlant Mayonnaise M Le Le Destin De Rivages Celui De L Crivain Culte Richard Brautigan, Le Dernier Des Beatniks, Qui Hante La Trilogie Et Pomme S Porte Sur Steve Jobs, La R Volution Informatique Et Les Filiations Secr Tes Entre Les Id Es, Les Machines Et Les TresCette Dition En Un Seul Volume DePermet D Prouver L Amplitude Et La Coh Rence De Cette Aventure Romanesque, Sa Libert Formelle, Et Donne Toute Sa R Sonance La Voix D Sormais Reconnaissable D Ric Plamondon, D Sinvolte Et Po Tique, Ouverte Aux Chos Des Uvres Aim Es Lecteur De Brautigan Et De Melville, Il Est DansLe Romancier D Un Monde En Transformation Dans Lequel Le Qu Bec, Le Vieux Continent, La C Te Ouest Et Plus Largement Les Tats Unis Orchestrent Un Fonds D Histoires O S Interconnectent Sport Et Immigration, Underground Et Culture Populaire, Cin Ma Et Litt Rature, Savoirs Et Technologie

ric Plamondon est n Qu bec en 1969 Il a t pompiste Donnacona, biblioth caire Thetford Mines, barman sur la Grande All e et a enseign le fran ais l universit de Toronto Il vit aujourd hui Bordeaux Charg de communication et Media Designer pendant plus de dix ans, il travaille actuellement au dernier opus de sa trilogie 1984, o l on suit les destins de Johnny Weissmuller Hongrie

❮Reading❯ ➿ 1984  Author Éric Plamondon – Webcambestmilf.info
  • Paperback
  • 616 pages
  • 1984
  • Éric Plamondon
  • French
  • 09 August 2017
  • 9782896982608

10 thoughts on “1984

  1. says:

    This is a book you should read with a friend just to have someone with whom you can wonder WTF IS HAPPENING IN THIS BOOK WHAT IS THE PLOT WHAT IS THE POINT Beautifully written though would ve enjoyed it had I been able to share my thoughts with someone else

  2. says:

    Je pense que je n ai pas t un tr s bon public pour ce livre D abord, a m a pris 6 semaines pour le lire, ce qui n est pas tr s bon signe Je dirais que je donne 3 toiles pour les anecdotes sur Weissmuller, Brautigan et Jobs, qui taient plut t int ressantes, mais seulement 1 toile pour l histoire de Gabriel Rivages Il est dans une qu te mal expliqu e qui ne m ne pas tr s loin J ai aussi eu beaucoup de difficult avec les figures de style constitu es de r p titions Apr s 1 page de j ai vu ci et j ai vu a, j tais vraiment d courag quand je tournais la page et que je voyais que a s tirant encore pour 2 autres pages ouf Mais bon, il y a plusieurs bons flash et c est somme toute bien crit Mais a m a demand beaucoup de volont pour finir Je le dois s rement au fait que j avais les 3 livres ensemble Ma suggestion serait de lire Hongrie Hollywood express en premier pour voir si vous aimez a.

  3. says:

    La quatri me de couverture de Hongrie Hollywood Express mentionne que dans ce roman s anime tout le patchwork am ricain Le patchwork la courte pointe est une excellente analogie pour la forme que prend le roman des fragments aux motifs semblables, assembl s un peu grossi rement en anglais on dirait que ce n est pas seamless , qu on peut en voir les coutures Ce n est pas inint ressant, mais dans l ensemble, chacun des pisodes perd mon avis de sa force et appara t finalement un peu anecdotique, m me lorsqu il s agit d un v nement bouleversant de la vie du protagoniste qu b cois Rivages Et c est videmment r p titif Quelques po mes double entendres sont d licieux, par contre.

  4. says:

    1984 se lit davantage comme un blogue que comme un roman En le lisant, on a un peu l impression que Plamondon apprend en m me temps que nous des fun facts propos de Weissmuller, de Brautigan et de Jobs, ce qui est une bonne chose lorsqu il s agit d informations que l on ne connaissait pas d j , mais d un d faut aga ant lorsqu on est d j au courant Les trois biographies constituant 1984 semblent avoir t faites sans v ritable recherche, celles ci ayant justement une profondeur semblable celle que l on trouve en allant jeter un coup d oeil sur Wikipedia.La qualit de 1984 est cependant dans son criture et dans sa forme non lin aire passant rapidement d un court po me un paragraphe sur la vie d une c l brit une page sur la vie d un personnage fictif une anecdote d une phrase sur une deuxi me c l brit et ainsi de suite Cette formule aux chapitres courts, disparates et ferm s rappelant des billets de blogue est sa place dans le dernier tome, Pomme S, traitant justement de la mont e de l informatique la fin du 20e si cle Pomme S est aussi particuli rement int ressant pour ce qui est de la symbolique que Plamondon attribue Jobs une symbolique g n ralement n gative selon laquelle Jobs serait un genre de Big Brothers, contrairement ce que peut bien en penser la c l bre annonce de Ridley Scott Plus que toutes les autres, la comparaison entre Jobs et Prom th e est marquante de par son astuce le fondateur d Apple volait et copiait des technologies pour les rendre accessibles l homme D ailleurs, lui aussi finira sa vie se faire gruger le foie Bon, Steve Jobs est plut t mort d un cancer du pancr as que du foie, mais tel que mentionn plus haut, les faits et anecdotes de Plamondon ne sont souvent que partiellement vraies

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *