La psychologie de masse du fascisme

La psychologie de masse du fascisme R Dig Entre Et , Pendant Les Terribles Ann Es De Crise En Allemagne, Ce Classique De Wilhelm Reich Demeure Une Contribution Capitale La Compr Hension Du Fascisme Refusant D Y Voir L Id Ologie Ou L Action D Un Individu Isol , Rejetant De M Me L Explication Purement Socio Conomique Avanc E Par Les Marxistes, Reich Consid Re Le Fascisme Comme L Expression De La Structure Caract Rielle Irrationnelle De L Individu Moyen, Dont Les Besoins Et Les Pulsions Primaires, Biologiques, Ont T R Prim Es Depuis Des Mill Naires Aussi, Toute Forme De Mysticisme Organis , Dont Le Fascisme, S Explique T Elle Par Le D Sir Orgastique Insatisfait Des Masses

[Ebook] ➦ La psychologie de masse du fascisme Par Wilhelm Reich – Webcambestmilf.info
  • Broché
  • La psychologie de masse du fascisme
  • Wilhelm Reich
  • Français
  • 01 June 2018
  • 2228891800

6 thoughts on “La psychologie de masse du fascisme

  1. says:

    du niveau de l agr gation de psychologie sinon pratiquement inaccessible en un temps raisonnable

  2. says:

    Un grand blond qui tend le bras en hurlant en allemand Un italien guignolesque qui tente, grande peine, d envahir l thiopie pour r tablir l Empire Romain O est ce autre chose, un trait de caract re, terriblement commun, terriblement pr sent dans toute soci t , et qui s explique par l ducation et les inclinaisons naturelles de l individu Pourquoi les masses ob issent et se fond s duire et dominer par les fascistes Vous voulez des r ponses, lisez ce livre.

  3. says:

    L explication propos e par Reich sur l ascention du fascisme est toujours actuelle Indispensable pour qui veux comprendre le monde d hier et d aujourd hui.

  4. says:

    Ce livre est indiscutablement un classique de la pens e politique et apporte des critiques salutaires la fois ce que Reich appelle le marxisme vulgaire et une psychanalyse th r e qui se refuse penser les conditions sociales r ellement existantes comme causes de n vroses.Le propos de Reich, bien que parfois lourd et p dant, offre une vision neuve et pertinente sur la question de la r ussite du fascisme en r alit plus du nazisme des ann es 30 si le constat est int ressant, Reich se trompe sur une large partie de ses proportions La lib ration sexuelle n cessaire tr s certainement cette poque n a nullement entrain la lib ration de lHomme mais a en r alit t le meilleur vecteur de l ali nation lib rale.Ainsi, ce livre est lire mais il est souligner qu il n est pas un trait sur la psychologie de masse du fascisme pouvant tre appliqu de nos jours il est un t moignage de la pens e stimulante du Freudo marxisme de l poque.De plus, il est noter que la traduction est faite partir de la version anglaise de 1970 r vis e par Reich et non l originale allemande de 1934 information d importance car Reich d veloppe un v ritable tat de parano a au sens m dical et psychiatrique au tournant des ann es 1940 Il r crit alors ses textes de jeunesse pour les parsemer de remarques d lirantes sur l orgone l nergie sexuelle devient visible, r gle les formations des ouragans et des galaxie etc Il aurait t plus pertinent de r diter le texte original.

  5. says:

    Que le peuple allemand, aussi cultiv , riche en philosophes, crivains, musiciens et autres artistes, ait pu sombrer dans une telle barbarie, ceci ne cesse d tre une nigme Aussi, toutes les tentatives d explication, toutes les analyses, sont les bienvenues C est donc avec bienveillance qu il faut entreprendre la lecture de cet ouvrage.L auteur voit un lien entre famille autoritaire et tat autoritaire, et pr che pour une libert des m urs et ceci depuis le plus jeune ge cf Sigmund Freud II La sexualit infantile dans trois essais sur la th orie de la sexualit 1905 la r pression des besoins et pulsions biologiques primaires de l tre humain engendre angoisse, sentiment de culpabilit et sadisme.L angoisse entrave la r alisation du besoin naturel de libert et d autonomie en cr ant un d sir de transfert de la responsabilit personnelle vers une autorit sup rieure.Le sentiment de culpabilit voit son apaisement dans l adh sion des religions promettant une r demption en change d une soumission.La sadisme voit sa satisfaction dans la haine, la destruction, le meurtre voire l extermination Sans oublier le masochisme de l auto sacrifice.Les deux pr faces pr face l dition am ricaine Mary Higgins de 1970 et pr face la troisi me dition Wilhelm Reich 1942 r sument de fa on admirable l ouvrage ainsi pr sent Il faut s y arr ter.Le chapitre 9 est une analyse des causes de l chec au maintien de l esprit de la r volution russe de 1917.La suite de l ouvrage est orient e sur le travail Le chapitre 10 est particuli rement int ressant.

  6. says:

    R dig entre 1930 et 1933, juste avant la prise de pouvoir des nazis, cet ouvrage de r f rence a naturellement pris quelques rides du fait des modifications notables que la domination a apport son mode de fonctionnement et tout particuli rement dans le contr le de ce que l on appelle l opinion Ce que Goebbels, ministre de la propagande du r gime nazi r vait, la soci t spectaculaire marchande l a r alis beaucoup plus efficacement.Il faut donc se rappeler que Wilhelm Reich, en tant que penseur critique de cette poque particuli rement troubl e, fut parmi les premiers tenter de faire usage des d couvertes de la psychanalyse freudienne conjointement la pens e mancipatrice de Marx Ce qui le d signa automatiquement comme cible privil gi e de toutes les tendances totalitaires et r actionnaires de son temps Tendances qui, hier comme aujourd hui, ne veulent pas admettre cette synth se, profond ment novatrice, orientant les recherches sur la mani re dont l homme d une certaine poque est, pense, agit en fonction de sa structure caract rielle, sur la mani re dont les contradictions de son existence se r percutent en lui, sur la mani re dont il tente de ma triser sa vie Contestant des approches purement psychologisantes ou purement conomiques, Reich tente une approche globale d un ph nom ne complexe qui reste toujours aussi angoissant en notre poque pourquoi les masses font elles ainsi le choix du pire La question n a pas t pos e de savoir comment des masses paup ris es ont pu passer au nationalisme Des mots comme chauvinisme psychose , cons quences du trait de Versailles n expliquent pas la tendance du petit bourgeois ruin pouser le radicalisme de droite, puisqu ils ne cernent pas r ellement le processus en question La critique n a de sens et de port e pratique que si elle peut montrer quel point pr cis on est pass cot des contradictions de la r alit sociale Reich d nonce galement le verbiage issu de l h ritage marxiste d voy Des m thodes vivantes se sont fig es en formules, des recherches scientifiques en sch mas creux Pour cela, il cherche revenir aux fondamentaux d une pens e qui se veut r ellement dialectique, d montrant que les contradictions d une poque, ses mensonges et dissimulations diverses, ont une relation directe avec la formation de la psych des individus qui la composent et donc avec leur ali nation S il est vrai qu une id ologie agit en retour sur le processus conomique , elle a d se transformer auparavant en une puissance mat rielle Comme les hommes faisant partie des diff rentes couches ne sont pas seulement les objets de ces influences mais les reproduisent aussi comme individus actifs, leur pens e et leur action doivent tre aussi contradictoires que la soci t d o elles manent Comme une id ologie sociale modifie la structure psychique des hommes, elle ne s est pas seulement reproduite dans ces hommes, mais ce qui est plus important elle a pris dans la forme de l homme concr tement modifi et agissant d une mani re modifi e et contradictoire le caract re d une force active, d une puissance mat rielle C est ainsi et seulement ainsi que s explique l effet en retour de l id ologie d une soci t sur la base conomique dont elle est issue Pour bien saisir la port e des analyses de Reich, on les replacera donc dans leur contexte, savoir les aboutissements de la R publique de Weimar, r gime issu des cons quences en Allemagne de la guerre 14 18 et massacreur de la tentative r volutionnaire de 1918 en ce pays Mais aussi l chec de la R volution russe avec la prise de pouvoir des bolch viks et la mise en place d un r gime totalitaire, d un capitalisme d tat, fort loign des aspirations historiques de Marx Et la mainmise de ce r gime, dans les ann es 20, sur tous les partis dits communistes europ ens dont les directions furent transform es en simples relais du r gime stalinien On comprendra mieux alors toute la port e des contradictions dont parle Reich.L on dispose bien alors d une cl de compr hension de ce qui, pour beaucoup, reste un ph nom ne historique incompr hensible Analyse qui a le grand m rite d tre applicable aussi bien pour le nazisme que pour son pendant stalinien Le plus grand reproche que l on puisse formuler l encontre de la pens e de Reich, c est qu elle ait trouv si peu de continuateurs cons quents Et que, de ce fait, la relation entre l inconscient humain et le champ politico social reste tristement inexplor e.Sauf un niveau primaire pour la propagande et la publicit par ceux qui sont les repr sentants de la domination et qui n ont donc aucun int r t l mancipation du genre humain.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *